Boutique Biologiquement.comTaille de la vigne Biologique

  Posté par raisin       Laisser un commentaire
[Total : 1    Moyenne : 1/5]

La méthode doit respecter le mode de fructification de la vigne, le raisin bio antioxydant naturel puissant n’apparaissant que sur du bois de l’année en cours.

Il s’agit d’un travail complexe, la longueur de la taille dépendant souvent des variétés. Pour simplifier, on distingue la taille classique à deux yeux, destinée aux chasselas, et la taille longue, à trois ou quatre yeux, pratiquée sur les muscats.
Cette méthode est destinée à la taille de la vigne de table, cultivée en treille.

La taille d’hiver

La taille hivernale se déroule de février à mars et a pour objet d’aider la fructification tout en provoquant le développement des yeux de remplacement. C’est toujours l’œil d’extrémité du courson (nom de la coursonne de la vigne) qui assure la fructification, les autres devant en principe produire un remplaçant.

Taille de la vigne biologique
Taille de la vigne biologique

Méthode

On élimine en premier lieu les sarments ayant fructifié si les remplaçants sont taillés à deux yeux. Si le courson est composé de deux sarments, on peut appliquer une taille en crochet, c’est à dire tailler chaque rameau à un œil. S’il y a trois sarments, on essaye de ne conserver que celui qui est le plus proche de la branche principale. Ce sarment doit avoir de la vigueur et des yeux bien formés, sinon on adopte une taille en crochet.
La taille des prolongements varie aussi selon les formes choisies. Pour les cordons verticaux, les treilles, on allonge en moyenne la pousse de 30 cm en conservant au moins trois yeux bien constitués. Pour les gobelets, il n’y aura pas de taille de prolongement proprement dite, les sarments étant soumis à une taille de fructification.
Si on a affaire à un cordon horizontal, on ne fera pas non plus de taille des prolongements puisque le renouvellement est permanent. On notera toutefois que dans cette technique la future branche fruitière est taillée beaucoup plus long (6 à 8 yeux) et le remplaçant à deux yeux.

Tailles d’été

Ces tailles estivales dépendent des formes adoptées pour la culture. Elles suppriment surtout les pousses inutiles et restreignent la croissance parfois étonnante de certains sarments.

L’ébourgeonnement

Il concerne les pousses qui se forment à partir des bourillons (petits yeux stipulaires), ou d’yeux mal éborgnés. On agit alors rapidement dès que les pousses ont entre 5 et 10 cm de longueur, si l’on désire obtenir des coursons normaux ne comportant que deux sarments, le fructifère et le remplaçant.

Le pincement

Courant juin, on pince le sarment fructifère au-dessus de la deuxième feuille qui suit la deuxième grappe de fleurs. Lorsque la floraison est passée, le remplaçant est pincé, selon sa vigueur, à 40 à 50 cm de longueur.

Conseil

Le principe qui sous-tend la taille de la vigne respecte toujours la règle simple : fructifère et remplaçant. Pour bien adapter ce principe aux particularités des différentes variétés, il faut observer leur végétation. Si les plantes développent de nombreux sarments à partir des bourillons, on taillera plus court. Lorsqu’au contraire les repercements sont difficiles et la production faible, la taille sera plus longue. Enfin, quand on ne connait pas la variété, il vaut mieux se contenter d’une taille classique à deux yeux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *